Home Media Action Alerts2012 HRC and The Centre Strongly Condemn Offensive Statements of La Presse Journalist Nathalie Petrowski

HRC and The Centre Strongly Condemn Offensive Statements of La Presse Journalist Nathalie Petrowski

by Mike Fegelman


HONESTREPORTING CANADA AND THE CENTRE FOR ISRAEL AND JEWISH AFFAIRS STRONGLY CONDEMN OFFENSIVE STATEMENTS OF LA PRESSE JOURNALIST NATHALIE PETROWSKI
 

Innocuous photos of smiling young Israeli soldiers led Ms. Petrowski to conclude on November 21 that Israeli soldiers are “brainless (…) happy to go to war and kill people”. Petrowski cruelly stated  “if they should catch a bullet (…) I hope they will continue to smile “.

These comments are heinous. The only “crime” committed by these young women is clinging to the appearance of normalcy in abnormal circumstances.

Young Israeli draftees do not leave for war with joy in their hearts. All have lost a father, brother, sister, uncle, cousin, niece, nephew or friends in war or terrorist attacks. While young European and North Americans are free to pursue their studies, Israelis are compelled to give the best years of their lives in the service of the defense of their country. If any youth knows the horrors of war and terror, it is Israeli youth.

By gratuitously imputing malevolent intentions to these young women, including the ‘desire to kill’, Petrowski dehumanizes Israeli society and in so doing, betrays her own ignorance and prejudice.

We call on La Presse to reprimand Ms. Petrowski and encourage La Presse to put into place new editing protocols to prevent the occurrence of such egregious commentary in the future. Please send your considered comments to: commentaires@lapresse.ca


LES PROPOS DE LA JOURNALISTE NATHALIE PETROWSKI DE LA PRESSE FERMEMENT CONDAMNÉS PAR HONESTREPORTING CANADA ET LE CENTRE CONSULTATIF DES RELATIONS JUIVES ET ISRAÉLIENNES
 

A partir d’innocentes photos souriantes de jeunes conscrites israéliennes, Mme Petrowski conclut que les soldats israéliens sont des  “écervelés (…) contents d’aller à la guerre et de tuer des gens” et leur souhaite cruellement et odieusement que “si jamais ils devaient tomber sous les balles (…) ils continueront de sourire”

Ces propos de Petrowski sont cruels. Le seul « crime » de ces jeunes femmes est de s’accrocher à des apparences de normalité dans des circonstances excessivement anormales pour toute jeune personne.

Les jeunes conscrits israéliens ne partent pas au front la joie au cœur. Tous ont perdu un père, un frère, une sœur, un oncle, une cousine, une nièce et des amis à la guerre ou dans un attentat terroriste. Alors que la jeunesse européenne et nord-américaine poursuit ses études, les jeunes Israéliens  doivent mettre en veilleuse leurs études et leurs projets d’avenir et donnent les meilleures années de leur jeunesse au service de la défense de leur pays. S’il est une jeunesse qui connaît pertinemment les affres de la guerre et de la terreur, c’est bien la jeunesse israélienne.

En imputant gratuitement à de jeunes conscrits israéliens les pires des intentions, notamment un plaisir à tuer, Mme Petrowski étale son ignorance et ses préjugés sur la société israélienne qu’elle déshumanise ignoblement.

Nous appelons La Presse à réprimander Mme Petrowski et encourageons le quotidien à adopter des protocoles de rédaction pour éviter que des commentaires aussi ignominieux ne soient publiés à l’avenir.

Faites parvenir vous commentaires réfléchis à commentaires@lapresse.ca

Comments

comments

You may also like

Leave a Comment

Help Fight Media Bias Against Israel!

Sign up for email alerts from HonestReporting Canada to receive vital resources that educate and empower you.
SUBSCRIBE
close-link