Home category HonestReporting Canada Op-Ed Published in National Post Today: "Why Palestinians Aren't Ready For Peace"

HonestReporting Canada Op-Ed Published in National Post Today: "Why Palestinians Aren't Ready For Peace"

by Mike Fegelman

National Post: Michelle Whiteman, Regional Director, HonestReporting Canada: “Palestinians aren’t ready for peace” (12/9/2011)


Une Declaration Unilatérale d’Hostilité

Par: Michelle Whitman, directrice régionale, HonestReporting Canada

La couverture mé diatique récente, relative à la déclaration de l’indépendance unilatérale des Palestiniens, s’est largement concentrée sur l’aspect légal et politique de cette manouvre. Pourtant, des obstacles, comme le manque de contrôle effectif des territoires en question (ce qui est une condition préalable à la création d’un état), le veto anticipé des États-Unis au Conseil de Sécurité, le manque d’autorité de l’Assemblée Générale de créer un état, la violation des accords d’Oslo II ainsi que le droit d’Israël d’annoncer ses propres déclarations unilatérales, démontrent clairement que cette manouvre ne changera pas les arrangements territoriaux actuels le jour après la déclaration. Il sera nécessaire au leadership Palestinien de négocier directement avec Israël afin d’obtenir ce qu’il désire accomplir par le biais de l’ONU. Toutefois, une déclaration unilatérale est, à vrai dire, significative : c’est un exemple de l’échec continuel du leadership palestinien de préparer son peuple à une paix éventuelle.

Durant des décennies, les Israéliens ont étés prévenus par leur leadership qu’il était nécessaire qu’ils acceptent un échange de terre contre une paix, ce qui a amené Israël a effectuer un retrait complet de la péninsule du Sinaï, de la bande de Gaza, ou un seul juif y reste depuis 2006, et c’est l’otage  Gilad Shalit, ainsi qu’un retrait des territoires du Liban et de la Cisjordanie.

Bien que les actions aient transformé Gaza et le Liban en bases de terreur, les leaders Israéliens continuent de promouvoir l’échange de terre contre une paix. Et les israéliens sont toujours prêts à accepter ce paradigme, puisque les sondages indiquent que les Israéliens acceptent de négocier la plupart des endroits stratégiques vitaux, historiques et religieux, à savoir la Judée-Samarie (appelée depuis 1948 Cisjordanie). Il y a vingt ans, céder cette terre biblique, mentionnée pour la première fois dans le livre de Josué, était une concession beaucoup trop difficile à accepter par les Israéliens.

Mais pendant que le leadership Israélien préparait son peuple à la paix, les Palestiniens, eux, entendaient un son de cloche trés différent de la part de leur leadership.

Au lieu de pousser la réconciliation les leaders, depuis Arafat jusqu’à Abbas ont, au contraire, promus une culture d’incitation contre Israël qui consiste, par exemple, à nommer des places publiques et des camps d’été pour enfants d’après des terroristes, ou encore le reniement de l’existence d’Israël et de l’holocauste dans les livres des écoles palestiniennes. Une loi, introduite au mois de juillet dernier, met les prisonniers palestiniens condamnés à des crimes de terreur sur la paye de l’Autorité palestinienne. Tous cela est renforcé par la négation de l’Autorité palestinienne du rapport religieux et historique des juifs avec la terre d’Israël, que ce soit à travers des réclamations récentes concernant le site de la Tombe de Rachel qu’ils veulent déclarer comme mosquée soit en proclamant l’un des endroits les plus sacrés du Judaïsme, le Mur Occidental, comme un site islamique sacré profané par les juifs (émanant de la télévision Autorité Palestinienne, 11 Aout, 2011). Tous cela éduquent les enfants palestiniens dans la haine et la désinformation et incite ces jeunes à glorifier les terroristes tout en leur enseignant une histoire fausse de la région, ce qui n’avance nullement la paix.

Plutôt que de dire aux Palestiniens que eux même doivent faire des concessions difficiles pour la paix, le leadership palestinien conseille à son peuple de réclamer le droit au retour des refugiés palestiniens et de leurs descendants en Israël-même, au lieu dans un futur état palestinien: Avec actuellement 5 millions de réfugiés Palestiniens, ceci transformerait Israël en un état à majorité Palestinienne, autrement dit une solution à un état. Bien que cette demande soit clairement inacceptable par nul pays souverain, c’est une demande non-négociable vis-à-vis du leadership palestinien. Et cela explique la raison pour laquelle Abbas n’accepte pas de déclarer clairement et sans équivoque qu’il reconnait un état juif.

Les Palestiniens ont écouté leur leader : Le sondage récent parrainé par Greenberg Quinlan Rosner Research avec le Palestinian Centre for Public Opinion et Israël Project démontre que les Palestiniens voudraient une solution à deux états provisoires pour arriver par la suite a un seul état Palestinien. Mais le leadership n’a pas écouté son propre peuple parce que seulement quatre pour cent des palestiniens pensent qu’une déclaration unilatérale est prioritaire. Quatre vingt pour cent voudrait, en priorité, la création de nouveaux emplois. Plutôt que de préparer son peuple a un compromis, Abbas, au contraire, préjudice les possibilités de paix et attaque la légitimité d’Israël.

Le focus médiatique concernant les conséquences légales et politiques de la déclaration unilatérale d’indépendance passerait à coté du but de cette déclaration : qui est d’éviter la reconnaissance de l’état juif, les négociations qui entrainent forcément des compromis, et escaladent l’assaut contre la légitimité d’Israël. A cette fin, Abbas déclare : « Ne nous ordonnez pas de reconnaître un état juif… Nous ne l’accepterons pas ! »

Jusqu’à ce que les Arabes Palestiniens acquièrent un leadership responsable prêt a négocier de bonne foi, et de mettre fin à l’incitation, d`éduquer leurs enfants de vivre en paix côte a côte avec les Israéliens, l’espoir d’un meilleur futur pour les Israéliens et les Arabes resterait, comme la paix, élusif.

 

 

Comments

comments

You may also like

Leave a Comment

Help Fight Media Bias Against Israel!

Sign up for email alerts from HonestReporting Canada to receive vital resources that educate and empower you.
SUBSCRIBE
close-link